Espace Public, repère des Grands Hommes


 

l’Espace public ¹ se définit à priori comme un territoire neutre, ni masculin ni féminin. Érigé sur les pavés des avenues du 19ème siècle lors de l’avènement de la ville moderne, il forme la structure qui délimite la sphère du privé organisée en îlots et le radié des autoroutes, avenues, boulevards, rues, passages, impasses.

Il prend à sa charge la technicité cachée de la vie collective, de l’approvisionnement en eau puis de son évacuation, de l’éclairage, des ondes, des relais, des antennes, des box, du Wifi.
Il organise et facilite les relations entre les marchés, les quais, les gares, les aéroports.
Il hiérarchise les statuts en places, monuments, parcs, squares selon les modèles de référence à la Rome antique ou à la Cité grecque.

Il crée la toile de fond à l’expression de la vie, à la mobilité et à celle des libertés publiques. Il apparaît alors comme le reflet d’une culture. Objet social, il traduit les relations humaines en relations spatiales, les lieux et les non lieux, les délaissés. Il opère aussi comme lieu de pouvoir, régule et valide les comportements. Il s’impose en garant de la norme.

Sur ce territoire doctement tracé, savamment pensé, déplier le plan de la ville élue (elles se révèlent toute selon le même modèle).

Relier visuellement les contours, les boulevards extérieurs, les axes, les places, les gares…
Cheminer le long des rues et laissez vous bercer par leurs noms : rue Agrippa-d’Aubigné, Rue de l’Abbé-Migne, place du Bataillon-Français-de-l’ONU-en-Corée, Quai de Bethune, Boulevard Beaumarchais, Rue Ferdinand Duval, rue des Jardins-Saint-Paul, Esplanade des Villes-Compagnons-de-la-Libération….

Ces odonymes correspondent tous à des noms masculins, illustres connus ou inconnus. La femme, les femmes sont absentes. Il y a si peu d’héroïnes et tellement d’inconnues : Rue de Sevigné, Rue des Hospitalières-Saint-Gervais, Av Victoria ….

A vérifier en marchant le nez en l’air à chaque coin de rue.

P

¹« L’espace public représente dans les sociétés humaines, en particulier urbaines, l’ensemble des espaces de passage et de rassemblement qui est à l’usage de tous, soit qui n’appartient à personne (en droit par ex.), soit qui relève du domaine public ou, exceptionnellement, du domaine privé. « wikipédia »source.


Odonymes féminins dans le 4ème ar de Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :